carnets-photo

  • Increase font size
  • Default font size
  • Decrease font size

technologies

la stabilisation des optiques

N'étant pas un spécialiste de du sujet, je vous met un lien externe (ouverture dans une nouvelle fenêtre), vers un article intéressant à lire, publié sur Le Grand forum et rédigé par herisson26. Ce texte remonte à 2007 mais reste évidement d'actualité et fait l'objet - comme il se doit - de réactions d'autres forumeurs. Bonne lecture Sourire

Article sur la stabilisation des optiques par herisson26 sur "Le Grand Forum", lien externe.


 
     

les pros du scanner


les méthodes des autres...

imaconUne revue photo francophone (Réponse photo) a publié un numéro spécial dans lequel sont interwievés trois scanneurs fous du monde professionnel. Et comme il est toujours utile de s'inspirer de ce que font les autres, après l'avoir lu je vous en résume les grandes lignes. Comme il fallait s'y attendre, tous trois s'accordent à ignorer superbement les meilleures machines dédiées "amateurs" du marché, c'est à dire les "coolscan", et les quelques tests effectués démontrent - sans surprises - que le matériel qu'ils utilisent (FlextightX5 et autres Imacon 848) sort plus de "jus" de nos diapos que nos machines préférées. Et c'est logique et tant mieux pour les constructeurs de ces fort coûteuses machines, dont il n'est même pas utile de rèver tant elles sont loin, à la fois de nos budgets que de nos besoins.

On apprends plein de choses à lire cet article. Tout d'abord - et c'est une surprise pour moi - que parfois l'opérateur préfère "travailler" d'après un bon tirage-papier plutôt qu'à partir du négatif correspondant quand les deux document sont à sa disposition. Que les deux tiers du travail consiste à re-travailler le fichier sous photoshop - avec parfois jusqu'à dix calques - et que la numérisation n'est pas la même pour de l'édition (imprimerie) que pour une expo.

Sans doute que certains s'étonneront de mon étonnement, et diront qu'ils connaissent tout ça par coeur. Et comme je suis d'un naturel gentil je ferais semblant de les croire.

Autre surprise... décidement : mieux vaut parfois interpoler (agrandir) un scan que numériser au maximum de la résolution du scanner !!?

Là tout le monde n'est pas d'accord, pour certains numériser du 24*36 au-delà de 3500 dpi ne sert à rien: ce qui est vrai. Un autre préfèrera user de la résolution maximum de sa machine, mais tous s'accordent à rejeter tout dispositif anti-poussières et privilégient l'usage du "tampon" de retouche. A bien y réfléchir en effet, et en fonction du sujet, peut-être vaut-il mieux interpoler pour un tirage destiné à être vu à distance plutôt que de faire monter un grain pas toujours très beau.

Vu qu'ils font ça toute la journée et qu'ils facturent fort cher leurs prestations à des clients satisfaits on ne peut que les croire sur paroles. N'empêche que tout ceci bat en brèche les idées préconçues de l'amateur que je suis. Et tout ce que l'on peut lire - ici ou là - dans nos chers forums dédiés à la photo en prends un coup. J'ai toujours lu partout qu'il vallait mieux numériser à la résolution maxi possible, et aussi que le monochrome donnait de plus grandes satisfactions s'il était "sorti" en RVB. Et ben les mecs ! il parait que c'est pas comme ça qu'il faut faire : hors 16 bits "niveaux de gris" point de salut !

La morale de tout ça est qu'il n'existe sans doute pas de reçette miracle, et que chacun doit suivre la méthode qui lui semble donner les meilleurs résultats en fonction de ses propres besoins et du matériel dont il dispose.
Une chose est sûre, la photo ça a toujours été du boulot et sous forme de pixels c'est encore plus de boulot. Même les pros le disent, ceux qui ont de beaux numériques qui leurs sortent de belles images bien lisses, se plaignent de passer presque plus de temps devant leur écran que derrière leur viseur.


 
  • «
  •  Début 
  •  Précédent 
  •  1 
  •  2 
  •  Suivant 
  •  Fin 
  • »


Page 1 sur 2
image aléatoire
les_copains_et_le_poisson_rouge.jpg