carnets-photo

  • Increase font size
  • Default font size
  • Decrease font size

notre patrimoine


au début était l'homo sapiens et ses dix doigts...

bovins L'homme a toujours tenté de reproduire ce qui l'entoure. D'abord le dessin et la peinture - les fameuses peintures rupestres en témoignent - puis la sculpture . Ces moyens d'expression sont directement tributaires de la main de l'homme et de sa capacité à apprécier et reproduire les formes et les couleurs.
Depuis plus d'un siècle maintenant, une technique nous permet de créer un reflet fidèle de tout ce qui nous environne au moyen de procédés s'affranchissant de cet outil que sont nos mains, du moins pour ce qui concerne les formes. Basée longtemps sur des réactions dites chimiques ce que l'on appelle la photographie, a fait l'objet de plusieurs procédés dont le dernier avatar fait désormais appel aux propriétés du silicium allié à l'électricité : La photo est devenue depuis peu électronique, et comme tout ceci est affaire de zéros et de uns on la dit même numérique.

Mais peu importe la technologie utilisée, l'important est la perception que nous en avons, car après tout c'est toujours bien d'images qu'il s'agit et - quel que soit le support qui nous sert à les regarder - elles font partie de notre mémoire personnelle et collective.

Des tous récents, mais non indestructibles fichiers informatiques aux autochromes et négatifs monochromes sur verre, en passant par les très performants films de dernière génération, l'occasion est tentante de - sauver de l'oubli - tous ces témoignages, en les sortant de nos placards familiaux - plus ou moins poussiéreux - et de les mettre sur les fabuleux présentoirs désormais à notre portée : nos écrans et l' internet.

Et puis il y a aussi ces petites galettes aux reflets arc-en-ciel, faciles Ă  diffuser, et qui acceptent aussi bien de la musique que des textes ou des images, lorsque toutefois elles acceptent de se laisser relire. Mais c'est lĂ  une autre question...

 
image aléatoire
louisa.jpg