carnets-photo

  • Increase font size
  • Default font size
  • Decrease font size
Home numérisation work-flow flux de travail (2/3)

flux de travail (2/3)


Renseigner et indexer

Stocker des milliers de photos et retrouver rapidement celles que l'on recherche devient vite un gros casse-tĂȘte pour beaucoup d'entre-nous. Qu'il s'agisse d'images numĂ©risĂ©es ou celle sorties d'un appareil numĂ©rique il va devenir rapidement nĂ©cessaire d'indexer tous ces contenus sous peine d'ĂȘtre dĂ©bordĂ©s par une masse de fichiers dont les noms ne suffisent pas toujours Ă  deviner ce qu'ils reprĂ©sentent.

Heureusement pour nous il existe une norme de données de description qui répond au nom de IPTC (International Press Telecommunications Council). Initialement créés pour la presse, ces spécifications - toujours en évolution - nous permettent de créér une indexation portable.

En effet, les donnĂ©es IPTC sont des mĂ©tadonnĂ©es qui s'Ă©crivent dans le fichier image de la mĂȘme façon que les informations EXIF, ce qui les rend parfaitement portables d'un support Ă  un autre. Elles permettent d'apporter des informations sur le contenu de l'image : son nom, son titre et des mots-clĂ©s pouvant dĂ©crire son contenu, l'auteur et la date de crĂ©ation, etc. L'avantage d'Ă©crire ces donnĂ©es dans le fichier-image permet de s'affranchir de la base de donnĂ©e d'un logiciel prĂ©cis, et d'envoyer vos images Ă  des tiers en leur permettant de lire vos donnĂ©es de description d'image quel que soit le logiciel utilisĂ©.

La plupart des logiciels de retouche et les browsers tels que Xnview, Irfanview, l'explorateur windows (et bien d'autres) permettent de relire ces données et d'y faire des recherches. Par contre pour ce qui est de créer/éditer/modifier ces informations, peu de logiciels ont des fonctions réellement pratiques. Aussi je vous propose d'essayer "Pixvue" bien que, depuis un moment, il ne soit plus supporté par son auteur et devenu difficile à trouver.


pixvue

Pixvue s'installe tout seul et prends d'office la langue de votre systÚme, donc le français pour nous, mais aucune icone n'apparait nulle part sauf dans le panneau de configuration pour paramétrages. C'est par un click-droit (menu contextuel) dans l'explorateur qu'il se manifeste.

Vous allez pouvoir ouvrir la zone de saisie/lecture, crĂ©er/effacer des gabarits, les appliquer bien Ă©videment Ă  tout un ensemble d'images que vous aurez surlignĂ© dans l'explorateur. De la mĂȘme façon, vous pouvez copier les IPTC d'une image et les coller dans celles de tout un rĂ©pertoire, Ă©diter ensuite celles de chacune de vos vues pour les modifier, ou y ajouter de nouveaux mot-clĂ©s sans pour autant dĂ©truire les infos plus "gĂ©nĂ©rales", que vous y avez appliquĂ© Ă  l'aide d'un gabarits. Pixvue permet Ă©galement ces opĂ©rations sur les fichiers Tiff 16 bits ce qui n'est pas le cas de la plupart des autres logiciels qui se cantonnent au jpeg.

 

 

 
image aléatoire
cyclistes.jpg