carnets-photo

  • Increase font size
  • Default font size
  • Decrease font size
Home photographie le numérique combien de couleurs ?

combien de couleurs ?


Tout ça !... et pourquoi faire ?

On se perd un peu dans les différents types de fichiers qui sont proposés lors de la sauvegarde des images des apn ou celles des scanners. Pourquoi certains prennent plus de place que d'autres sur nos cartes ou sur nos disques ? Voici un petit tableau qui reprends les formats les plus utilisés.

La première colonne donne le nombre de bits par canal (couleur), la suivante le nombre "global" pour les trois couleurs (ex. 3x8=24) Ensuite le nombre de valeurs possble par canal. Le "total" c'est le nombre de couleurs du format, exemple : 3x8=24 donnent 256x256x256 = 16 millions 777 milles couleurs. Ensuite, je précise pour les distraits, on passe aux [Milliards] puis aux [Billions] c'est à dire aux [millions de Millions ou milliers de Milliards].


Bits Bits/image Niveaux/couleur Total couleurs Unité Usage
8 24 256

16. 777

millions Jpeg, Tiff-8 bits
12 36 4096

68. 791 476 736

milliards RAWs de Capteurs APN
14 42 16384

4. 398 046 511 104

billions RAWs de Capteurs APN
16 48 65536

281. 474 976 710 656

billions Tiff-16 bits



A noter que les 12-14 bits utilisent le Tiff-16 pour leur stockage. On voit immédiatement qu'entre un jpeg à un peu plus de 16 millions de couleurs, et les 281 Billions soit, milliers... de milliards ( * ) de couleurs du Tiff-16 bits on perd un sacré paquet de nuances possibles. Mais à quoi servent toutes ces couleurs que nos yeux ne sauraient voir ?

Lorsque l'on retravaille une image dans un logiciel de retouche, toute action est génératice de pertes et "en avoir sous le pied" est alors indispensable pour limiter les dégats. Ensuite bien sûr on finalisera en 8 bits (jpeg ou Tiff-8) car nos actuels écrans (32bits), les imprimantes et les tireuses sont incapables de restituer une telle richesse. Du moins pour le moment, mais à quoi bon de toutes façons puisque notre oeuil ne pourra en proffiter...

Reste que les heureux propriétaires de compacts, souvent limités au jpeg, sont fortemement handicapés dès lors qu'ils cherchent à ajuster les niveaux de leurs images. Dotés de capteurs 12 bits ils ne peuvent en sortir que des 8 bits - et en plus - on compresse tout ça ! Passer de 68 milliards à 16 millions de couleurs implique un "rabotage" qui rime avec "sabotage".

 

(*) Et non plus simplement millions ou encore milliards, mais plus de 281.000 milliards de nuances : énorme.
 
image aléatoire
vigie_lion_nov2009_G10.jpg