carnets-photo

  • Increase font size
  • Default font size
  • Decrease font size
Home

nos sauvegardes


Sur quels supports ?

En ces temps ou la technologie avance à grands pas - pour notre bonheur et notre confort - on voit arriver des bataillons de supports externes qu'il suffit parfois de brancher sur notre mac ou notre pc pour les voir s'activer, quand ce ne sont pas des batterie qui se chargent de les rendre autonomes.

- Si les mémoires flash restent encore (pour combien de temps) quelque peu étriquées en capacité, les autre ne sont ni plus ni moins que des petits disques durs. Peu encombrants et bien pratiques pour les grands voyageurs qui peuvent y décharger leurs memory-cards, les photos de leur maîtresse sur la plage de Deauville lors d'un "laborieux week-end de travail". Et pour peu qu'il leur arrive de croiser - de temps à autre - une prise de courant pour recharger leurs accus (ceux du HD... pas les leurs, c'est autre chose) ils sont parfaitement autonomes. Reste quand même qu'il s'agit là de machines mécaniques (toujours les HD) , qui sont d'autant plus sensibles qu'elles sont fortement miniaturisées.

- Ces transporteurs d'informations tiennent façilement dans une poche ou un petit sac. Ils sont également utiles pour qui veut "passer" façilement des fichiers sur la machine d'un ami. Ou encore sur leur portable de vacances, accesssoire indispensable au cadre dynamique qui ne dételle jamais, sauf à l'heure du tenis, de la plage et à celle de l'apéro.

minidisk Reste qu'une sévère inconnue subsiste à l'égard de leur durée de vie donc de leur fiabilité. Et rien ne peut nous inciter à leur accorder une confiance supérieure à l'estime limitée que nous avons pour le HD de notre unité centrale.

- Donc tant que nous ne disposerons pas de concurrents de la "flash" tels que la NVram (non volatile ram) ou la Mram que l'on nous promet pour après-demain ou plus loin encore, et qui pourraient (je dis bien pourraient) avoir une durée de vie frisant le siècle, il nous faut être vigilants si nous voulons que nos arrière-petits-enfants découvrent un jour des images de leurs ancêtres que nous sommes. Autre solution le stockage on-line. Intéressant tant que l'hébergeur ne fait pas faillite, donc il faut oublier et même fuir la gratuité dans ce domaine car elle ne peut être génératrice de longévité en cette matière comme dans d'autres d'ailleur. Autre risque auquel nous serons inévitablement confrontés un jour : le terrorisme informatique.

- Aussi, une réflexion s'impose à propos de nos CD et DVD, en voie de ringardisation un peu prématurée. Il faut dire que la baisse des prix de ces articles, cache souvent une sous-traitance aux arcanes difficiles à suivre, une même marque pouvant utiliser les services de fabriquants différents au gré des appels d'offre. Un peu comme nos très chers LCD dont les dalles sont d'une provenant plus liée aux prix du composant qu'à la simple qualité. Je vous met donc quelques liens sur la page [que vont devenir nos images] sur des sites et articles traitant de la fiabilité de ces galettes réputées - fossoyeurs de l'industrie du disque - supports que nos graveurs grillent à des vitesse parfois déraisonnables pour leur longévité. Là encore attention ! une gravure en 4 fois n'est pas une si grande perte de temps, qu'il faille à tous prix graver à des vitesses qui ne laissent pas d'empreintes durables sur nos supports.

 

 

 
image aléatoire
vigie_lion_nov2009_G10.jpg