carnets-photo

  • Increase font size
  • Default font size
  • Decrease font size
Home numérisation généralités pourquoi numériser ses photos ?

pourquoi numériser ses photos ?


Dans quel bût ?

gibus Tout simplement parce qu'avant nous n'avions pas d'appareils numériques, que pouvoir traiter des fichiers est devenu très pratique, et que ce n'est pas pour autant que ces images d'avant sont devenues inutiles et doivent sombrer dans l'oubli. Ce sont des milliards de vues, matérialisées sur du papier, des plaques de verre ou encore des rubans d'acétate qui racontent notre histoire depuis plus d'un siècle.

Les musées et bibliothèques s'y mettent pour ce qui concerne leurs fonds. Fonds souvent constitués de choses très rares et anciennes, qu'il s'agisse d'écrits, de gravures, de dessins ou peintures et de photographies. Ces fonds sont forcément sélectifs et composés d'images emblématiques d'un évenement ou d'une période précise. Et il est bien évident que nos diapos de 1970 n'ont pas ( pas encore? ) de valeur historique aux yeux de leurs conservateurs.

Depuis que la photographie est devenue d'usage populaire, on ne peut plus vraiment parler de rareté, et il faut bien quand même faire quelques choix côté pertinence de l'information. Bien sûr il y a l'aspect sentimental des "souvenirs" personnels et familiaux qui ne sauraient intéresser tout le monde, mais au milieu de tout ça il y a aussi l'histoire de notre époque, images de notre vie passée et présente, nos joies, nos peines, nos guerres stupides mais aussi nos entreprises osées.
Pendant longtemps seul l'écrit à été utilisé pour relater l'histoire de nos destins de terriens, nous avons maintenant aussi l'opportunité d' exposer et pouvons être nos propres conservateurs et rédacteurs.
moulinette Or à l'heure ou tout est découpé en suites de zéros et de uns, nos voix, nos images, nos identités et nos santés, il devient évident que l'on passera désormais plus de temps, le nez sur un écran ou un mur de lumière, que dans un album de souvenirs. A l'époque des réseaux couvrant la planète, des recherches par mot-clés et des messageries instantanées, la tentation est grande de sortir des greniers et des placards ces témoins de nos passés.
Mais attention ! cela est plus simple à dire qu'à faire. Et la merveilleuse moulinette dans laquelle nous viderions boites et pochettes pour en retrouver le contenu classé par date et leurs reflets fixés à jamais sur une galette indestructible... n'existe pas ! De plus ça serait oublier que chaque image est unique, que la lumière qui l'a faite varie parfois de minutes en minutes, et que le traitement "par lot" a forcément ses limites.

Et l'on peut même s'interroger sur la qualité du travail livré par quelques entreprises qui proposent de numériser pour 25 à 30 centimes d'euros l'unité, et qui plus est (et sur quels critères ?) avec un tarif dégressif à partir d'un certain nombre de vues.




 
image aléatoire
boulangerieG10.jpg