carnets-photo

  • Increase font size
  • Default font size
  • Decrease font size
Home numérisation le coolscan le coolscan et les négatifs

le coolscan et les négatifs


LES DUREES DE TRAITEMENT DES NEGATIFS COULEUR




Ci-dessous un tableau reprenant les temps en secondes, constatés lors de la numérisation d'un [négatif] datant de 1982 avec le Coolscan 5000, sur une résolution moyenne et en fonction de l'activation des trois traitements complémentaires liés à l'ICE :

L'anti-poussières ICE niveau [normal] et la foncion GEM niveau [2], et comme un vieux néga voit souvent ses couleurs se casser la figure, l'activation de la fonction [ROC] niveau 5 (moyen) devient plus que souhaitable.

Les durées vont du lancement de la numérisation à la mise à disposion - complète - de l'image dans la fenêtre de visualisation et/ou sur son support de sauvegarde. Le tout avec un simple AMD-Athlon de 1.25 Ghz de fréquence et 1 Giga de ram. Les temps sont donnés à la fois pour les fichiers en 8 et 16 bits, ce qui permet de constater que ces valeurs n'ont pas ou peu d'incidence sur la durée de numérisation.
Les temps de traitements et les réactions software données ici le sont pour [Nikon Scan] d'autres pilotes pouvant avoir des comportements différents.

ACQUISITION
en DPI

TAILLE IMAGE
en pixels

SANS ICE
8 bits

SANS ICE
16 bits

ICE(n)
8 bits

ICE(n)
16 bits

ICE(n)+GEM(2)
8 bits

ICE(n)+GEM(2)
16 bits

ICE(n)+GEM(2)
+ ROC

 

 

 

 

 

 

 

 

4000

4166x2756

40 sec

40 sec

45 sec

45 sec

100 sec

100 sec

100 sec

 

 

 

 

 

 

 

 


Comme vous pouvez le constater, la durée des traitement [SANS ICE], [AVEC ICE] est peu influencée par la résolution du scanner à négatif et la profondeur de couleurs. Ce qui laisse présumer un - tronc commun - dans ces première phases, d'autant que leur progression reste identique même lors de l'activation d'autres traitements complémentaires. En fait, les légers écarts contatés proviennent de l'incidence du poids du fichier sur son temps d'affichage.


C'est lors du passage dans [GEM] et surtout de [ROC] que logiquement les choses se gâtent nettement et que leur durée d'action varie avec la taille de l'image, sans que la profondeur (bits) de couleurs demandée ait une incidence importante.

- L'activation de [GEM] pèse lourd sur les temps de traitement, mais est souvent indispensable avec le noir et blanc dont le grain est très présent avec les Nikon. Celle de [ROC] bien utile sur les vieux négas - celui du modèle remonte à 1982 - provoque des temps quasiment insupportables ;

- La durée générée par [ICEn] anti-poussières n'est pas négligable non plus, mais épargne bien du temps passé à éliminer - à postériori - les inévitables poussières. Du moins pour tout ce qui est couleurs et films chromo-géniques, le noir et blanc et la Kodachrome étant allergiques à l'actuelle version de ce traitement. (je me répete)

 

 

L'indispensable [ICE] et [ROC] remontent bien les couleurs tout en s'occupant des poussières, [ROC] au niveau 5 (moyen) donne peut-être quelque chose de caricatural, et affiner cette commande donnerait certainement mieux. Mais après tout c'est pour une DEMO alors...

 



Mais dans tout ça on a oublié le grain, très présent sur ces films un peu anciens qui ignoraient les "Tabular", il va donc falloir traiter aussi avec [GEM] , ce qui ne va pas vraiment écourter notre attente et calmer nos impatiences.

 

Donc la totale, [ICE] + [ROC] + [GEM] on est parti pour 240 secondes (4 minutes) à 3000 dpi, et là on est tenté par le découragement et on se jure de ne pas attendre vingt ans pour numériser les quelques films que l'on va quand même encore faire... rien que pour embêter ceux qui ne jurent que par le numérique.





 
image aléatoire
louisa.jpg