carnets-photo

  • Increase font size
  • Default font size
  • Decrease font size
Home photographie les généralités et le numérique ?

et le numérique ?


Désormais il domine grâce à ses nombreux atouts

capteur Il n'a pas besoin d'être numérisé puisqu'il l'est déjà! mais ce sont des images comme les autres et elles nous concernent comme les autres. Leur fragilité tient au fait qu'aucun support physique ne les matérialise. Et ce qui est dit ailleur sur ce site concernant nos sauvegardes les concerne encore bien davantage.

Passons sur les défauts de jeunesse de cette façon récente de faire des photos. Nous n'allons pas entrer dans les débats sur la taille des capteurs et de leurs photosites, les viseurs étriqués et les optiques d'origine 24x36 peu pratiques à utiliser avec ces machines. Par contre, après une période conservatrice mettant en scène  des reflex plus ou moins bien clonés  à partir de l'argentique, on voit bien l'engouement pour des boitiers compacts et discrets dont on attends la même qualité d'image que celle donnée par leurs ainés.

En plus de la possibilité d'aller "aux résultats" dès la prise de vue, le numérique a des atouts jamais vus jusqu'à présent pour qui veut se casser un peu la tête. Parlons un peu des fameux fichiers RAW dont au début on s'interroge sur l'utilité : ils sont lourds, pas toujours visibles directement et nécessitent d'être ouverts dans un logiciel à part... tout pour être antipathiques à priori. Or c'est là que les choses commencent, là que réside l'intérêt du numérique. Lorsque vous les éditez (voir plus bas) tout reste à faire., l'image qui apparait dans la fenêtre du logiciel de dématriçage n'est qu'une proposition, un peu comme un pot-au-feu pas encore cuit. Vous avez les légumes, la viande et les herbes, à vous de décider le dosage de chaque ingrédient.

Dans le dématriçeur le plus basique vous allez pouvoir presque (presque) tout reprendre : l'exposition, le contraste, la luminosité et la température de couleurs également appelée la balance des blancs. C'est pas tout ! la taille de l'image également, sa résolution interne selon l'usage attendu et le nombre (8 ou 16 bits) de couleurs. Les derniers logiciels offrent bien d'autres fonctions, permettent les traitements par lots et même de créer une base de données de vos RAWs.

Et puis les logiciels de workflow, véritables couteaux suisses

Maintenant voyons ce que l'on en dis sur certains blogs où des testeurs font parfois des comparatifs ou - plus simplement - font part de leurs expériences avec ces logiciels:

 
image aléatoire
moulin_bayeux.jpg